الجدد المنهاجيات | New Methodologies

Définition du programme

La série d’ateliers New Methodologies, une proposition du groupe de recherche ARAV, entend produire collectivement des outils théoriques et méthodologiques novateurs pour aborder l’histoire de l’art au Maroc et au Maghreb dans un contexte de recherche marqué par un ascendant des cadres d’interprétation normatifs.

ARAV émerge du besoin de créer une nouvelle plate-forme de publication en dehors du contexte universitaire, institutionnel et muséal qui souffre de l’absence d’un département de recherche en histoire de l’art. Cette absence, ainsi qu’un certain nombre de faillites dans les politiques culturelles, ont eu pour conséquence d’amoindrir la création d’espaces dédiés aux chercheurs. Loin de vouloir se substituer à un modèle universitaire, ARAV a l’intention, au contraire, de favoriser une dynamique basée sur l’expérience, le travail sur le terrain et la pensée critique ; telle une micro-académie d’un genre nouveau, dont le programme serait basé sur la remise en question des systèmes pédagogiques en situation post-coloniale.

Dans ce contexte, la création de nouveaux outils théoriques et méthodologiques est essentielle et constitue l’essence du programme New Methodologies. Cette méthodologie spécifique entend proposer de nouveaux sites et discours, mais aussi favoriser l’apparition de récits subalternes qui pourraient être restés dans l’ombre de l’Histoire officielle. Cette possibilité prospective de nouveaux récits à venir et de l’invention de leur outils d’écriture sont la base même de ce programme. La volonté de relier le monde de la recherche scientifique à celui des observations empiriques, de se baser sur un travail de terrain avec des acteurs de la société civile voire de mener une recherche archéologique ou anthropologique est symptomatique du désir du groupe de réfléchir à un domaine de connaissance inclusif, contribuant à repenser les distinctions académiques entre les domaines de recherche.

Déroulement et thématiques

Le programme est composé de 6 ateliers répartis sur l’année 2017-2018. Nous avons défini trois thématiques particulières qui seront traitées chacune durant deux ateliers : les pratiques muséales, la modernité en situation post-coloniale et l’historiographie. Chaque session est animée par un chercheur(se), un curateur(trice), un acteur culturel, dont le travail a démontré une pertinence particulière aux problématiques et à la méthodologie énoncées.

Les participants doivent répondre à un appel à participation et seront sélectionnés sur la base de leur intérêt pour les thématiques proposées. L’appel sera ouvert aux chercheurs, indépendants ou universitaires, ainsi qu’aux artistes ou curateurs(trices) pratiquant la recherche, de toutes nationalités confondues. Cependant la priorité sera donnée aux participants marocains.

Réalisations et concrétisations après les ateliers

A la fin de chaque atelier, les participants devront produire des entrées méthodologiques et innovantes qui seront publiées en ligne. Ces entrées peuvent prendre la forme de glossaires, de définitions, de courts essais, d’entretiens, de portfolios visuels, ou toute autre forme que le chercheur jugera adéquate. Le résultat escompté de ces sessions est de créer une archive en ligne concrète et reflétant le contexte artistique et de recherche local, ainsi que de fournir des sources primaires et du contenu scientifique supportant la recherche dans le domaine de l’histoire de l’art au Maroc et au Maghreb.

ARAV souhaite également développer les trois thématiques abordées et les résultats des différentes sessions sous la forme d’un numéro spécifique de la revue du groupe. Les sessions des ateliers seront également filmées et diffusées sur le site de ARAV.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *